DJI LE FORUM: Phantom, Mavic, Spark, Inspire & Osmo
Bonjour :-)

Bienvenue sur DJI LE FORUM: PHANTOM, MAVIC, INSPIRE & OSMO.
Blog francophone indépendant d'information, de partage et d'apprentissage créé en Mars 2013 par Kosem.

L'inscription vous permet d'accéder à toutes les sections informatives de ce blog.
Merci de bien lire et d'accepter les quelques consignes et recommandations qui vous seront proposées à l'enregistrement.

A très bientôt si vous décidez de vous joindre à nous!
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Kosem
LE TAULIER
LE TAULIER
Masculin Messages : 21867
Date d'inscription : 07/03/2013
Localisation : Paris
http://www.djiphantom-forum.com

A propos de la technologie FlightAutonomy

le Ven 30 Sep - 19:51
La technologie FlightAutonomy


Le Mavic utilise la technologie FlightAutonomy pour repérer les obstacles jusqu'à 15 m (49 pieds) de distance.
Il peut éviter les obstacles ou freiner pour faire du surplace, ce qui réduit les risques d'accidents sans avoir besoin d'un contact visuel direct avec le drone.

Les ondes à ultrasons et les capteurs ToF (Time of Flight) sont souvent utilisés pour mesurer la distance d'un obstacle. Cependant, ces deux méthodes reposent sur la réflexion du signal lumineux, et dépendent donc de la forme de l'obstacle.
Cela signifie que les distances d'obstacles communs comme les rochers ou les branches ne peuvent être mesurées.
FlightAutonomy apporte au Mavic la capacité de détecter les obstacles sur une longue distance et avec précision. Cela lui permet de scanner son environnement en 3D avant le décollage.
Avec FlightAutonomy, le Mavic localise les obstacles autour de lui avec précision.
Détecter les obstacles signifie être capable de transmettre des informations pertinentes au Mavic.
Les capteurs à ultrasons et TOF mesurent la distance en détectant la première onde qui se réfléchit.
En d'autres termes, ils ne peuvent mesurer la distance que depuis un point précis, plutôt que d'obtenir une image 3D de l'obstacle.
Il existe une autre méthode de création d'image 3D : la projection laser.
Le capteur laser projette une lumière infrarouge d'une forme spécifique sur un obstacle devant lui.
La lumière revient en se réfléchissant et le capteur calcule la force du signal de retour pour créer une image 3D de l'obstacle.
Cependant, la force limitée de la lumière infrarouge et les interférences du spectre lumineux réduisent le champ de détection du capteur à 3 ou 5 mètres.
En outre, la lumière vive réduit considérablement sa fiabilité et son efficacité en plein jour.

FlightAutonomy est composé de sept éléments comprenant 5 caméras (les capteurs optiques avants et inférieurs et la caméra principale), une double connectivité satellite (GPS et GLONASS), 2 télémètres à ultrasons, des capteurs redondants et un ensemble de 24 processeurs dédiés et puissants.
Les caméras situées de chaque côté de la face avant du Mavic sont fixées à l'armature en aluminum pour assurer un alignement optimal de leur lentille.
Quand le Mavic vole, les capteurs avants et inférieurs mesurent la distance entre eux-même et les obstacles en prenant des clichés avec les quatre caméras et en créant une carte 3D à partir de ces données pour localiser les obstacles avec précision.
Les capteurs avants et inférieurs requièrent une luminosité correcte pour fonctionner et peuvent voir jusqu'à 15 m (49 pieds) en avant.
Lorsque ces capteurs sont activés, le Mavic peut voler en toute stabilité en intérieur et en extérieur, ainsi que détecter, éviter ou s'arrêter devant un obstacle. Voler n'en devient que plus sûr et fiable.
Ce système d'évitement d'obstacles est actif dans tous les modes de Vol Intelligents, dont les modes ActiveTrack, TapFly et Terrain Follow.
Il est aussi disponible pendant le Return to Home. Le Mavic peut ainsi retourner à son point de départ sans craindre de se cogner contre quelque obstacle qu'il rencontrerait sur son chemin.


Vol stationnaire de précision
Le positionnement par satellite peut aider un drone à voler sur place dans une zone en extérieur à découvert et sans interférences.
Sans satellite, le drone ne peut se positionner et est susceptible de dévier.
Cependant, grâce à ces capteurs optiques avants et inférieurs, le Mavic peut voler en stationnaire dans des environnements fermés ou sans GPS.
En savoir plus
Il y a deux types de situations où le positionnement satellite est inutilisable.
D'abord, le signal satellite peut être indisponible pendant les vols en intérieur.
Ensuite, la connexion peut être coupée pendant un vol en extérieur, en passant sous un balcon ou en sortant d'un endroit fermé.
La perte de positionnement satellite rend ces scénarios dangereux pour les nouveaux pilotes ou ceux désirant voler sur de longues distances*.
Si le drone veut se positionner à l'aide des satellites, son contrôleur de vol doit connaître à la fois l'emplacement actuel et la vitesse de vol de l'appareil.
Cependant, si le drone doit se positionner sans signal satellite, il doit toujours rassembler les données de vol.
Beaucoup de drones sont équipés d'un système de positionnement optique qu'on appelle flux optique et qui fait appel à deux capteurs à ultrasons et une caméra.
Les capteurs à ultrasons indiquent l'altitude en mesurant la distance entre l'appareil et le point d'atterrissage, tandis que la caméra sert à calculer les informations de positionnement grâce à l'analyse des images prises sous l'appareil.
Les capteurs à ultrasons étant le seul moyen de mesure de l'altitude, plus l'appareil gagnera en altitude, moins les données recueillies avec les ondes réfléchies seront précises.
Le positionnement précis de altitude est par conséquent limité à trois mètres.
La caméra est incapable d'améliorer le positionnement précis de l'altitude. Les zones dans lesquelles le drone peut voler en stationnaire de façon stable sont donc limitées à celles offrant une bonne visibilité.
Le Mavic surmonte tous ces problèmes grâce à ses doubles capteurs optiques avant.
Cette configuration permet au Mavic de voir les obstacles en trois dimensions et jusqu'à 15 mètres en avant, améliorant la précision du positionnement de 2 à 3 fois par rapport au système de flux optique.
L'appareil peut calculer sa vitesse, et voler en stationnaire de façon précise jusqu'à 10 mètres de haut et ce, sans positionnement satellite.
Les capteurs optiques avants autorisent le calcul de la localisation et de la vitesse de vol uniquement en observant la scène devant le drone. La précision s'en trouve encore une fois améliorée.
Grâce à la technologie de vol stationnaire précis, le Mavic peut atterrir automatiquement presque à l'endroit exact d'où il a décollé.
À chaque décollage, les capteurs optiques inférieurs enregistrent plusieurs clichés du sol et les associent aux coordonnées satellites.
Lorsque vous commandez au Mavic de retourner au point de départ, il se dirigera vers les coordonnées GPS, s'alignera par rapport aux images enregistrées et atterrira juste à vos pieds.

*Le contact visuel pendant le vol est obligatoire dans la plupart des pays.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum