DJI Phantom, Mavic, Inspire, Ronin, RoboMaster & Osmo
Bonjour :-)

Bienvenue sur DJI LE FORUM: PHANTOM, MAVIC, INSPIRE, RONIN, ROBOMASTER & OSMO.
Blog francophone indépendant d'information, de partage et d'apprentissage créé en Mars 2013 par Kosem.

L'inscription vous permet d'accéder à toutes les sections informatives de ce blog.
Merci de bien lire et d'accepter les quelques consignes et recommandations qui vous seront proposées à l'enregistrement.

A très bientôt si vous décidez de vous joindre à nous!
PAR MESURE DE SALUBRITE PUBLIQUE, LE BAR DES DE-CONFINE(E)S RESTE OUVERT ! :-)
Aller en bas
Kosem
Kosem
LE TAULIER
LE TAULIER
Masculin Messages : 24674
Date d'inscription : 07/03/2013
Localisation : Paris
http://djiphantom-forum.com

 Pourquoi les Chinois résistent mieux que nous au Covid-19 ?  Empty Pourquoi les Chinois résistent mieux que nous au Covid-19 ?

le Lun 30 Mar - 13:18
Pourquoi les Chinois résistent mieux que nous au Covid-19 ? 
Par le Dr. Schlomo Cohen
 
Le Dr. Schlomo Cohen est belgo-israélien, médecin immunologiste, clinicien et chercheur. Il a travaillé sur l'évolution des mécanismes du système immunitaire et a décrit leur influence sur l'hémorragie pulmonaire et la vasculite auto-immune.
 
Les Chinois ont surmonté l'infection du virus COVID-19 en une courte période avec un taux de décès relativement faible, ce qui ne sera vraisemblablement pas le cas des Occidentaux (Européens et Américains).
 
Pourquoi et comment ?
 
C'est sans doute dans la signature héréditaire de l'humanité que se situe la réponse.
 
Tous les humains ont émergé d'un tronc commun venu d'Afrique et ont évolué en plusieurs branches, comme un buisson. Trois branches sont connues : le Sapiens, qui a évolué sur le pourtour de la Méditerranée, le Néandertal, qui a vécu dans les régions froides de l'Europe durant près de 600 000 ans et a survécu à plusieurs périodes glacières, et le Denisova, qui a peuplé l'ensemble de l'Asie.
 
Ces trois populations ont été longtemps isolées les unes des autres et leur système immunitaire s'est adapté à chaque environnement spécifique.
 
Après une longue période de séparation, ces populations se sont rencontrées et ont produit des descendants. L'analyse de notre ADN montre que les trois humanoïdes se sont mélangés. Deux branches ont disparu il y a 30 à 40 000 ans. Aujourd'hui nous sommes tous des Sapiens.
 
 Pourquoi les Chinois résistent mieux que nous au Covid-19 ?  Thumbnail?appId=YMailNorrin&downloadWhenThumbnailFails=true&pid=2
L'ennemi
 
Il faut savoir qu'au fil de temps, le génome élimine les gènes qui ne servent pas, qui ne sont pas sollicités. Seuls les gènes utiles sont conservés. On retrouve aujourd'hui chez les Sapiens 2 à 3% de gènes hérités du Néandertal-Denisova, notamment ceux qui portent la mémoire des infections virales et des éléments qui permettent de résister au froid.
 
Dans une étude récente, la comparaison du génome de plus de 5 000 personnes vivant en Europe, Asie et en Océanie a permis d'identifier des segments insérés dans le génome des hommes modernes, les Sapiens. Des segments néandertaliens particuliers ont été retrouvés dans toutes les populations, et deux types de segments dénisoviens sont présents chez les populations asiatiques.
 
Le SARS-CoV2 (Severe Acute Respiratory Syndrome Coronavirus 2) qui produit la pathologie COVID-19 est un virus à ARN qui infecte la population des chauves-souris depuis plusieurs centaines voire milliers d'années.
 
Le point important :
 
Le système immunitaire des Asiatiques s'est adapté à leur environnement. Ils ont eu des contacts plus fréquents avec des virus de cette famille de virus SARS que les occidentaux. Ils prescrivent la chauve-souris comme médicament et ils en mangent comme plat de fête. Ils ont connu des épidémies de SARS-CoV2 dans le passé. Celle de 2002-2003 a été bien documentée scientifiquement et on avait quantifié le nombre d'infections et de décès.
 
En décembre 2019 une nouvelle épidémie de la même famille virale s'est propagée en Chine et a provoqué la pandémie mondiale du Covid-19 que l'on connaît aujourd'hui.
 
Les mécanismes de défense des Asiatiques disposent de mémoire et de savoir immunologiques accumulés à travers le temps grâce aux anciennes épidémies virales de la même famille des SARS-CoV2.
 
En conséquence, plus de 80% des Chinois et des Coréens ont probablement dans leur sang des anticorps spécifiques dirigés contre le SARS-CoV2. Ils constituent une barrière immunologique. C'est cette "immunité collective" qui va protéger ces populations. Lors, si on recherche les mêmes anticorps au sein des populations européennes ou américaines, leur taux sera très faible aujourd'hui. Les occidentaux ne possèdent pas d'immunité collective qui les protège de cette famille de virus.
 
Ce taux faible est le reflet de l'invasion par un nouvel agresseur. Ce qui explique que la pandémie va se poursuivre et causer de nombreux décès.
 
La clinique montre qu'en général les virus à ARN, dont le SARS-CoV2, sont plus agressifs que les virus à ADN.
 
D'abord parce qu'un virus à ARN, une fois qu'il a pénétré dans les cellules de notre corps, court-circuite une étape par rapport au virus à ADN dans son processus de fabrication et de multiplication. Il n'est pas dépendant de l'ADN de la cellule qu'il infecte.
 
Cela dépend également de la longueur du virus SARS qui produit la pathologie du COVID-19. C'est aussi le virus de cette famille qui se transmet par voie orale, ce qui le rend très infectieux.
 
Explication :
 
Le virus à ADN, lorsqu'il arrive à pénétrer dans une cellule doit d'abord s'intégrer dans l'ADN de la cellule pour "répliquer", copier, "photocopier" l'information nécessaire à sa fabrication. Ces "photocopies" de l'information vont être transportées dans le cytoplasme de la cellule par ce qu'on appelle le mARN ou "ARN messager". L'information véhiculée par chaque mARN dans le cytoplasme va permettre d'y assembler les éléments nécessaires à la production d'un nouveau virus à ADN. La majorité des infections virales que nous contractons appartient à cette famille, comme la grippe saisonnière par exemple.
 
En revanche, le virus à ARN qui produit la pandémie actuelle possède une membrane (enveloppe) lipidique. Il se colle aux cellules de notre organisme et lutte pour pénétrer dans le cytoplasme de la cellule où il va relâcher son bagage génétique (l'information) - les nucléoprotéines - qui va s'accrocher sur l'ARN transporteur (il fait de l'auto-stop viral dans la cellule). Ce transporteur va l'amener dans la partie de la cellule où ces éléments nécessaires se rassemblent pour produire le virus. Ce virus possède aussi un enzyme qui lui permet de répliquer son bagage génétique dans le cytoplasme de la cellule et de se reproduire. Ce qui n'est pas le cas des virus à ADN.
 
Deux situations se présentent : si le génome du virus ARN est court il peut être transporté par un seul transporteur sans être découpé.
 
Mais si le génome du virus est long, comme c'est la cas pour le SARS-CoV2, il sera transporté en morceaux par différents mARN. Ainsi ce seront des morceaux différents (séquences) de virus qui seront produits. Les séquences peuvent se rassembler dans l'ordre initial ou de façon aléatoire et c'est ainsi que se produisent les mutations.
 
C'est-à-dire que notre système immunitaire est confronté à plusieurs agresseurs différents.
 
Le virus qui produit la pathologie COVID-19 et le plus long virus connu de cette famille SARS, ce qui peut expliquer une partie de ses mutations.
 
Si ce virus est aussi particulièrement robuste et agressif, c'est parce qu'il a la capacité de s'adapter et de vivre dans des milieux cellulaires différents : chauve-souris, animal intermédiaire et être humain.
 
Nous disposons d'un autre exemple récent de ce même type d'infection : le MERS-CoV virus qui appartient à la même famille que le SARS-CoV2, qui a infecté des chameaux et a été à l'origine d'une épidémie humaine en Arabie Saoudite en 2012-2013.
 
Pour infecter une cellule animale, le virus doit trouver le mécanisme qui lui permet de pénétrer et de s'adapter à ce nouveau milieu tissulaire comme par exemple la cellule de chameau. Le virus peut transiter par différentes cellules animales avant de contaminer les cellules humaines. Lorsqu'il infecte l'homme, il est déjà fort armé par l'expérience acquise dans plusieurs tissus différents.
 
L'infection virale qui produit l'actuelle pandémie et qui est importée d'Asie peut contenir plusieurs souches du même virus.
 
On connait plusieurs autres virus à ARN comme ceux responsables de la pathologie des hépatites A et C, de la rubéole, des encéphalopathies, et de la fièvre jaune, etc.
 
De l'ambiguïté des tests :
 
Le prélèvement de virus se fait par écouvillon dans la cavité buccale ou nasale, c'est-à-dire dans les parties supérieures des voies respiratoires. Le test cherche à identifier une séquence de virus par la technique (RT-PCR) basée sur la transcription de polymérase [ndlr. : l'ARN est transcrit en ADN complémentaire, puis des séquences d'ADN sont reconnues, habituellement par fluorescence, et permettent d'identifier le virus].
 
Or le génome d'un virus SARS-CoV2 est composé de 10 segments. Les faiblesses de ce test se situent au niveau du prélèvement, du nombre limité de virus à l'endroit du prélèvement, et de la séquence de virus recherchée.
 
Ce qui explique les résultats faussement négatifs dans certains cas.
 
L'évaluation clinique par le médecin est plus importante et plus juste que les tests de prélèvement par écouvillon. La clinique est aussi plus fiable que la radiologie, le scanner, etc...
 
Le meilleur test pour confirmer qu'une personne est immunisée est la recherche d'anticorps spécifiques dans son sang, comme le font les Chinois et les Coréens en une dizaine de minutes seulement.
 
Conclusion :
 
La raison pour laquelle certains personnes guérissent facilement et d'autres moins réside dans le fait que le système immunologique inné et adaptatif humain a un tronc commun à tous, mais avec des variantes d'une personne à l'autre.
 
Pour éliminer un virus, une bactérie, un parasite, ou tout autre antigène, les vivants produisent des anticorps contre l'agresseur pour le neutraliser. Le système immunitaire doit produire plusieurs types d'anticorps destinés à s'attaquer à des parties différentes du même agresseur. La capacité de chaque personne à produire ces anticorps adaptés dépend de son profil génétique et de son héritage des infections passées.
 
A noter que durant toutes les épidémies ou pandémies comme la grippe espagnole ou la peste, etc.. des personnes infectées ont survécu, sans traitement. Ces survivants doivent leur guérison spontanée à leur système immunitaire adéquat qui a pu éliminer l'agresseur.
 
Aujourd'hui on sait que l'infection virale qui produit la pathologie COVID-19 désorganise le système immunitaire, produit une flambée de médiateurs inflammatoires appelés cytokine, interleukine et autres, qui peuvent interférer avec les sites d'action des médicaments pris pour d'autres pathologies. C'est une des raisons pour lesquelles en général les personnes âgées et poly-traitées pour le cœur, le diabète, les pathologies auto-immunes se défendent mal contre les infections virales et en particulier contre cette infection COVID 19.  
Willy Vilter
Willy Vilter
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
Masculin Messages : 491
Date d'inscription : 05/04/2014
Localisation : Nemours 77140
http://www.chezwilly.fr

 Pourquoi les Chinois résistent mieux que nous au Covid-19 ?  Empty Re: Pourquoi les Chinois résistent mieux que nous au Covid-19 ?

le Lun 30 Mar - 14:36
Merci Kosem. Beaucoup plus intéressants que les polémiques stériles !   thumbsup
patrickd
patrickd
Masculin Messages : 515
Date d'inscription : 10/08/2013
Localisation : Essonne

 Pourquoi les Chinois résistent mieux que nous au Covid-19 ?  Empty Re: Pourquoi les Chinois résistent mieux que nous au Covid-19 ?

le Lun 30 Mar - 14:45
Je pense que le taux de décès sera revu ou estimé par d'autres, tous le monde se posent des question la dessus, les chinois en premier et en voyant les camions d'urnes funéraires.
A suivre, on en saura un peut plus peut être après le 8/04/20.
karim7029
karim7029
Masculin Messages : 16
Date d'inscription : 05/11/2019
Localisation : Afrique

 Pourquoi les Chinois résistent mieux que nous au Covid-19 ?  Empty Re: Pourquoi les Chinois résistent mieux que nous au Covid-19 ?

le Lun 30 Mar - 17:02
merci pour cette explication. t'as repondu à plusieurs de mes questions.

je peux mettre ton article sur FB, je suis sur que ça réponderai aux questions que peut se poser plus d'une personne.

thx
Kosem
Kosem
LE TAULIER
LE TAULIER
Masculin Messages : 24674
Date d'inscription : 07/03/2013
Localisation : Paris
http://djiphantom-forum.com

 Pourquoi les Chinois résistent mieux que nous au Covid-19 ?  Empty Re: Pourquoi les Chinois résistent mieux que nous au Covid-19 ?

le Lun 30 Mar - 17:45
Oui bien sûr Karim.
karim7029
karim7029
Masculin Messages : 16
Date d'inscription : 05/11/2019
Localisation : Afrique

 Pourquoi les Chinois résistent mieux que nous au Covid-19 ?  Empty Re: Pourquoi les Chinois résistent mieux que nous au Covid-19 ?

le Lun 30 Mar - 18:39
Merci.
Kosem
Kosem
LE TAULIER
LE TAULIER
Masculin Messages : 24674
Date d'inscription : 07/03/2013
Localisation : Paris
http://djiphantom-forum.com

 Pourquoi les Chinois résistent mieux que nous au Covid-19 ?  Empty Re: Pourquoi les Chinois résistent mieux que nous au Covid-19 ?

le Lun 30 Mar - 18:45
bexr
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum